• An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
1

La Fondation Voix Libres est présente sur tout l’altiplano bolivien...

...depuis le lac Titicaca jusqu’à Villazón au sud du pays, dans des communautés désintégrées sans ressources de développement: exode rural massif vers les mines et les bidonvilles de Potosi, Cochabamba, La Paz, Santa Cruz.

Potosi (4’200 m. d'altitude)

Dans les mines du Cerro Rico: 8 millions de morts en 3 siècles d’exploitation des mines d’argent et d’étain du Cerro Rico. Aujourd’hui, l’esclavage du travail continue, même pour les plus petits... un enfant qui entre à 10 ans dans les mines a en moyenne 10 ans d’espérance de vie: effondrements, explosions de dynamite, intoxication aux métaux lourds, silicose, eau contaminée.

Dans les vallées et sur l’altiplano, jusqu’à l’extrême-sud à Villazón: des communautés désintégrées sans ressources de développement, ni infrastructures scolaires : exode rural massif vers les mines et les bidonvilles de Potosi, Cochabamba, La Paz, Santa Cruz.

La Paz (4’000 m.)

Au bord du Lac Titicaca et dans les rues: froid et marginalité extrême pour les enfants des campagnes et de la rue qui subissent violences. Tatoo, ancien enfant de la rue, témoigne: «sur 10 amis que j’avais il y a 7 ans, 5 sont morts, 3 sont devenus fous à cause de la colle et 2 ont survécu... »

Oruro (4’000 m.)

Dans les bidonvilles et les campagnes: le chômage est très élevé suite à la fermeture de nombreuses mines. Avec Potosi, le département d’Oruro est le plus pauvre de Bolivie.

Cochabamba  (2’500 m.)

Dans les ordures : Une communauté complètement marginalisée dans une zone sinistrée et insalubre... très grande contamination de l’eau et des aliments, pas d’hygiène.

Dans les prisons : la majorité des prisonniers sont des paysans désemparés, tombés sous le coup de la loi «1008» liée à l’éradication de la coca, plante traditionnelle en Bolivie. Voix Libres développe avec eux depuis 1994 des programmes de micro-crédits.

 
Carte des projets
Cerro Rico de Potosi

Enfant de la rueDormir à 3'700 m. d'altitude dans la rue lorsqu'il fait -10°C


 

Kamagra

Il n’y a en réalité que peu de différences à part le prix, car ils contiennent tous exactement la même formule active (citrate de sildénafil). Tout ce qui change à première vue entre ces trois médicaments différents, c’est la forme et le mode d’administration. Les comprimés de Kamagra sont verts par exemple, et le Kamagra oral jelly 100 mg est un mode d’administration à part qui consiste en une gelée aux saveurs fruitées à garder quelques minutes dans la bouche avant de l’avaler.